Les techniques pour isoler les combles aménagés

 

L’aménagement des combles permet de gagner en surface et d’améliorer l’isolation d’une maison. Avant d’entamer les travaux qui rendront la surface sous toit potentiellement habitable, il est nécessaire de vérifier si celle-ci est assez spacieuse. Dans le cas contraire, il faudra procéder à des travaux d’extension, d’agrandissement ou encore d’ouverture. Ce qui pourrait entraîner des dépenses faramineuses. Selon le cas et selon vos préférences, il est possible d’effectuer l’isolation des combles aménagés sous les rampants ou par l’extérieur pour plus d’efficacité.

L’isolation des combles aménagés sous rampant

 

L’isolation des combles habitables sous rampant requiert l’usage de matériau isolant sous la forme de panneaux ou de rouleaux, que l’artisan applique directement sur la charpente. La plus courante des méthodes consiste à déposer un matelas de laine minérale sur la charpente. Une partie peut être appliquée entre les chevrons, tout en veillant à conserver suffisamment de lames d’air entre la couverture et l’isolation. Bien que de nombreux isolants d’origine végétale et minérale soient disponibles sur le marché, la laine de verre est le matériau isolant le plus utilisé dans les foyers français (75 %). Ce type d’isolant offre un excellent rapport qualité-prix.

Il est donc tout à fait possible d’isoler ses combles à 1 euro à Lille. Pour ne pas réduire l’espace habitable, chacun peut être tenté d’opter pour un isolant plus mince. Toutefois, il convient de respecter une épaisseur déterminée (une trentaine de centimètres) pour que le produit soit efficace et garantisse une bonne isolation thermique. L’air étant un excellent isolant, la quantité d’air emprisonnée aura un impact sur la qualité de l’isolation, et ce, au-delà des performances vitales de l’isolant. Il est ainsi préférable de sacrifier une partie de la surface habitable pour pouvoir profiter d’une bonne isolation et avoir la garantie de réduire sa facture de chauffage. Cette technique d’isolation se révèle être moins couteuse que l’isolation des combles par l’extérieur.

 

Le sarking ou l’isolation des combles par l’extérieur

 

Le sarking est la solution d’isolation de combles à adopter dans le but de conserver la totalité de l’espace habitable. Il consiste à isoler les charpentes traditionnelles qui se trouvent au-dessus des chevrons. Au cours des travaux, l’artisan installe des plaques d’isolant entre la couverture et le volige. Le matériau isolant utilisé se décline sous la forme de panneaux rigides (fibre de bois, laine de roche…) qui sont disposés en couches croisées afin d’améliorer la performance énergétique. Cette technique d’isolation des combles est aujourd’hui appréciée par la multitude du fait du renforcement de la réglementation thermique.

Elle contribue à l’optimisation de la performance technique de l’habitat, tout en offrant une excellente isolation acoustique. En outre, elle valorise la charpente en rendant celle-ci plus visible. Par ailleurs, elle augmente l’étendue de la surface habitable si on la compare à l’isolation sous rampant. Mais encore, elle ne nécessite aucune intervention à l’intérieur de la maison. Dans le cadre d’un projet de rénovation ou de remplacement des matériaux de couverture (ardoises ou tuiles), cette solution peut s’avérer avantageuse. Elle implique des travaux d’envergure plus délicats, davantage de finitions ainsi que des travaux d’isolation des combles perdus. Bien que relativement coûteuse, le sarking a su démontrer son efficacité.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *