Portails de jardin : quelles sont les étapes de fabrication?

Le portail est un élément important dans sa maison et doit être solide pour assurer sa fonction de barrière de sécurité dans votre entrée. Un portail en alu passe par différentes étapes avant d’être le produit fini que l’on connaît tous. Plusieurs procédés entrent en œuvre avant d’arriver à un résultat satisfaisant. En règle générale, tous les fabricants de portails suivent les mêmes étapes.

La prise de commande

 

La plupart des portails alu qui entrent en fabrication vient d’une commande spécifique. Cette étape est sans doute la plus importante de toutes, car elle détermine toutes les caractéristiques que le client recherche. Il s’agit de discuter des dimensions et de la forme générale du portail alu. Que ce soit un portail 4 mètres, un portail coulissant 5 m, ou bien un portail alu coulissant 4 m…, c’est le moment où le fabricant recueille chaque information qui lui sera nécessaire avant de passer à la prochaine phase.

La mise en fabrication

 

Chaque commande fait l’objet d’une étude approfondie. Elle permet entre autres d’obtenir une modélisation 3D ou bien une belle esquisse sur papier du portail en alu. Cette étape détermine également la quantité de matière première à utiliser dans la fabrication : le nombre de profilés aluminium, la quantité de bois ou autres matières si cela est nécessaire… Le concepteur de portail arrivera ainsi à élaborer un plan de fabrication qui détaillera l’usinage de A à Z (la confection de chaque pièce du portail, l’installation de la serrure, l’assemblage final, etc.).

Le choix du débit et les actions en usine

 

Une fois l’étude faite, toutes les informations d’une commande sont transférées vers les usines. Ces centres de fabrication s’appuient essentiellement sur l’informatique pour assurer la production, surtout quand il s’agit d’une commande à grande échelle. Chaque enseigne possède son logiciel de production. Ce dernier se charge de traiter chaque commande en tenant compte de leurs spécificités (dimensions, formes…) et de la cadence à adopter.

Le cintrage

Le cintrage est un procédé qui se destine aux portails adoptant des formes courbes. Pour ce faire, les techniciens d’usine utilisent une cintreuse numérique pour donner aux profilés la forme voulue. Cet équipement entre aussi bien dans la fabrication de portail coulissant alu que dans la confection d’un portail alu pas battant.

Souder pour assembler le portail

 

L’assemblage de chaque élément d’un portail alu exige plusieurs heures de soudure. Cette étape garantit la robustesse de la structure tout entière. En effet, elle a besoin de s’affaisser, tout comme le cadre. Les soudures sont généralement faites manuellement par des personnes minutieuses, cependant, cela grossit le prix. Un portail aluminium pas cher est la plupart du temps réalisé à la chaîne, avec l’aide d’automates.

Le laquage et l’assemblage en fin de production

 

Le laquage n’est pas une étape obligée, toutefois, il permet d’obtenir un produit fini avec une meilleure esthétique. Dans le processus de laquage, le portail subit un traitement de surface. On le baigne dans un liquide spécial qui a pour but de le renforcer et de le parer contre la corrosion. C’est aussi la phase où on applique la teinte. Les fabricants utilisent pour cela de la poudre époxy, sans solvant. Une fois la poudre bien étalée, le portail est inséré dans un four pour le laquage. Vient ensuite l’assemblage final où tous les accessoires sont montés sur le portail (serrures et autres éléments décoratifs).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *