Cambriolages en forte augmentation : les meilleurs conseils pour bien sécuriser son logement

Cambriolage les méthodes pour sécuriser son logement

Face à divers cambriolages qui deviennent de plus en plus nombreux en ce moment, des mesures radicales doivent être entamées. La première chose à faire est d’installer des caméras dans votre maison. Celles-ci permettent de suivre de près tout cambrioleur qui tente d’avoir accès chez vous.

Il faut également procéder au blindage des portes. Notons que ce sont les appartements se trouvant dans les étages élevés qui sont les plus visés.

Dans le cas où vous voyagez souvent, il est préférable d’adhérer les listes de patrouilles de surveillance de la gendarmerie ou de la police. Le principal avantage de cette décision reste le fait que votre maison demeurera en sécurité 24h sur 24 et chaque jour de la semaine.

Placer des caméras

Les dernières nouveautés, très efficaces, sont vendues sur le marché à partir de 250 €. Le tarif d’une bonne centrale d’alarme décourage généralement les consommateurs.

Il faut toutefois savoir que les caméras les plus tendance, branchées au smartphone ont commencé à diminuer de moitié leur tarif il y a environ 5 ans. Quelques-unes participent à la reconnaissance des visages, à la détection des sons ou des mouvements, y compris le déclenchement d’une alarme. Avec un budget tournant autour de 150 et 250 €, les consommateurs peuvent se procurer un modèle réalisant un enregistrement continuel.

Celui-ci permet également de sauvegarder 30j de vidéo, de signaler par un SMS et un son chaque petit mouvement douteux. La qualité de l’image d’une caméra reste importante, car sa première tâche consiste à la reconnaissance des intrus.

Une très bonne qualité du système infrarouge reste importante pour avoir une idée précise de la physionomie du voleur 24h sur 24. Il faut se souvenir qu’un serrurier sur Limoges si vous vous trouvez dans cette ville par exemple, devrait procéder à tous types de travaux de serrurerie.

Procéder au blindage des portes

Le blindage des portes ne devra pas être mis de côté, plus particulièrement dans le cas où vous demeurez à un étage en hauteur d’une résidence. Les voleurs usent de la porte dans la plupart des cas lorsqu’ils s’incrustent dans un appartement.

C’est pourquoi cet élément doit être mis en sécurité en premier lieu. L’option la plus aisée reste l’installation d’une serrure multipoint. Pour ce faire, il suffit de faire appel à un serrurier qualifié. Un malfaiteur peut s’en débarrasser en 3 min à l’aide d’un pied-de-biche. Le chahut permet néanmoins de donner l’alerte au voisinage et rebuter l’indiscret.

Les étages en hauteur, moins côtoyés, semblent les plus visés. Il est préférable de mettre en place une porte blindée. Cette technique permet au voleur de prendre conscience qu’il ne possède ni d’appareils recherchés ni de moment. Il est essentiel de vous soucier des fenêtres si vous vous trouvez au RDC.

La même méthode doit être entreprise pour les premiers et seconds étages, plus particulièrement s’il existe un balcon (5% des vols). Les voleurs n’ont pas peur de grimper sur les murs. Dans le cas d’une demeure, la protection de la totalité des issues doit être assurée. Que ce soit les fenêtres (25% des irruptions), la porte (50%), y compris les lucarnes.

Installer une alarme

Il faut faire attention aux offres à trop bas prix puisque l’équipement ne dispose pas de la certification nécessaire. Les malfaiteurs seront, à coup sûr, perturbés avec quelque 110 décibels émis pendant 3 min.

N’attendez plus un seul instant en ce qui concerne la pose d’une centrale d’alarme branchée à un groupe d’agents d’intervention dans votre demeure. Opter pour les modèles comprenant un zonage bien distinct qui assureront la protection du RDC lorsque vous vous couchez à l’étage. Il faut néanmoins faire gaffe aux offres à très bas prix comme une sirène et trois détecteurs pour 80 €. Y compris un abonnement par mois à 10 €.

Ce genre de vente est proposé par les opérateurs télécoms. L’équipement ne dispose ainsi pas de certification haute qualité NFA2P. Et vous devrez être confrontés à plusieurs accidents comme les ruptures de réseau, les fausses alertes, etc.

Un matériel professionnel, vendu par des sociétés comme Télésurveillance Axa, IMA Protect ou Protection Habitat BNP Paribas, représente entre 25 à 35 € d’abonnement par mois. Il constitue aussi entre 300 et 500 € de matériels ou même plus quand vous accédez aux choix les plus composés.

Il s’agit d’une fumée aveuglante, d’une convention d’intervention avec la police, d’une liaison GSM lors de la neutralisation de la ligne téléphonique, etc.

Informer la gendarmerie ou la police

Les forces de l’ordre instaurent l’intervention « Tranquillité vacances » durant les vacances d’été. Le ministère de l’Intérieur mentionne le fait qu’il faut juste prendre contact avec la brigade de gendarmerie à proximité de votre maison. Et ce, pour une inscription sur les listes.

Vous avez même l’opportunité de faire appel au service d’un poste de police se trouvant toujours près de votre foyer. S’inscrire sur le site internet reste envisageable à Paris et en petite couronne. Les groupes de surveillance ajouteront désormais votre adresse dans leurs circuits.

D’après le ministère, des patrouilles de surveillance seront entamées 24h/24 et tous les jours de la semaine. Et ce, quand les propriétaires de maison s’en iront quelque part. Cette décision est prise pour décourager n’importe quelle personne à essayer des effractions dans une demeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *