Que faire avant d’acquérir un bien immobilier ?

L’achat d’une maison ou d’un appartement doit être précédé d’une phase de démarches, d’évaluations et de réflexions car cette décision est loin d’être anodine et peut avoir des conséquences fâcheuses. Vous devez être certain de pouvoir assumer financièrement ce choix et réunir toutes les conditions de sorte de ne jamais perdre de l’argent.

 

Les passages obligés avant d’acheter une maison

 

Nous listerons pour vous toutes les étapes indispensables avant d’acquérir un bien immobilier :

– Les questions relatives au prêt immobilier

– Le coût d’un tel achat et les frais périphériques qu’il entraîne
– Les autres considérations plus personnelles qui doivent motiver votre décision.

Rappelons que de nombreux blogs sur l’immobilier aborde dans leurs articles certaines de ces questions autour des acquisitions immobilières.

 

Prendre rendez-vous avec votre banque

 

Avant toute chose, il est nécessaire de rencontrer son conseiller bancaire pour savoir si vous avez la possibilité de souscrire à un prêt immobilier et le cas échéant, pour évaluer votre capacité d’emprunt. Ces questions dépendront de votre situation personnelle (célibataire, marié…), de votre situation professionnelle (salarié, demandeur d’emploi, indépendant, employeur…), ainsi que la nature de votre éventuel contrat (CDD, CDI, Intérim…) et vos ressources (salaires, patrimoine, plan épargne logement…). Grâce à ses calculs, votre conseiller pourra mesurer votre capacité de remboursement, vous proposer un prêt immobilier avec un taux d’intérêt particulier et une durée précise. Il vous donnera la valeur maximale du bien immobilier auquel vous pourriez prétendre.

 

Évaluer le coût moyen d’un achat immobilier

 

Avant de prendre la décision définitive d’acquérir une maison ou un appartement, il vous appartient de comparer le coût d’un achat immobilier avec le coût d’une location. N’oublions pas que l’accès à la propriété implique des charges supplémentaires : ce sont les impôts locaux et notamment, les impôts fonciers, les frais de notaires, le coût d’éventuels réfections ou décorations de votre futur habitat. Tous ces points doivent être pris en compte dans votre calcul. Parfois, l’acquisition d’une résidence peut vous coûter plus cher, même à long terme, qu’une location, surtout si vous conservez votre bien immobilier pour une courte période.

Les dernières questions avant la décision

 

Nous venons de le voir : le nombre d’années durant lesquelles vous envisagez de rester dans votre maison ou votre appartement est un point essentiel pour calculer la rentabilité de votre acquisition. Bien évidemment, une vente immobilière peut être entraîné par un événement que vous ne pouvez pas prévoir : licenciement, décès, divorce… Il ne faut pas oublier que plus la valeur de votre bien immobilier sera conséquent, plus la durée de remboursement sera longue et plus longtemps vous devrez donc conserver votre logement pour que votre achat reste rentable. L’idée est de ne pas perdre d’argent. Il est recommandé de se poser la question de sa situation géographique : est-ce que je souhaite vivre dans cette agglomération pendant 20 ou 25 ans ? Est-ce que je pourrais assumer financièrement les impôts locaux de la localité ? Est-ce que mon travail me permettra de rester dans la région à long terme ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *