Tout ce qu’il faut savoir sur la gouttière
Pose gouttière

Tout ce qu’il faut savoir sur la gouttière

Aujourd’hui, la plupart des gens optent pour une toiture en pente en raison de son esthétique et de sa performance. Toutefois, pour garantir une protection optimale, on rajoute, en aval des versants de ce type de toiture, un ouvrage qui va collecter et canaliser les eaux de pluie qui vont s’y couler. De plus, pour satisfaire les besoins et les goûts esthétiques de chacun, cet ouvrage, composé de gouttières, est disponible sous différentes  caractéristiques, formes et spécificités.

Description

L’eau est la principale ennemie de la construction, de ce fait, il faut écarter tout contact prolongé avec cet élément. Pour cela, on pose, en aval des versants de toiture en pente, un système de drainage composé de gouttières.

Les gouttières sont des ouvrages de zinguerie qui, sous forme de canaux en demi-cercle ou rectangulaires, vont permettre de minimiser les impacts des eaux de pluie sur vos menuiseries, votre mur et votre sol, et ceci en collectant et en évacuant ces dernières. Suite à l’évolution incessante de la technologie, ces gouttières sont maintenant disponibles en céramique, en zinc, en aluminium, en PVC, en acier, en cuivre et en bois. De plus, chacun de ces matériaux offre diverses formes, caractéristiques et spécificités, comme la résistance à la corrosion, la longévité et la résistance aux intempéries. En effet, sa fabrication peut être réalisée de manière industrielle pour une longueur de deux, quatre ou six mètres ; ou de manière artisanale, dans un atelier ou sur le chantier, par un zingueur qui la dimensionne en fonction des besoins de la construction.

Les règlementations et les normes

Pour éviter que les eaux de pluie s’écoulant sur une toiture ne se déversent sur le terrain mitoyen, l’État, par l’article 681 du Code civil, règlemente la pose des gouttières. De ce fait, le propriétaire de la construction est obligé de poser un ouvrage qui va collecter et canaliser les eaux de pluie s’écoulant sur sa toiture afin de les déverser ensuite sur son terrain ou sur la voie publique.

Mise à part l‘obligation de poser des gouttières, la qualité et la mise en œuvre de ces dernières doivent aussi répondre à différentes normes. Selon les règlementations en vigueur dans votre région, ces deux paramètres doivent respecter une certaine conformité, cela peut être par rapport  aux DTU, aux normes françaises ou aux normes européennes. Alors, pour ne pas faire d’erreur, il est préférable de consulter au préalable les règlementations imposées par la mairie de la région où se trouve votre construction.

La pose de la gouttière

La pose de gouttière doit pouvoir savoir s’adapter à la forme de toiture pour plus d’éfficacité à savoir la forme rampante et la forme pendante. La première, connue aussi sous le nom de gouttière discrète, est placée, soit sur la corniche, soit sur la toiture. Dans tous les cas, elle est maintenue à l’aide de crochets que l’on fixe sur la charpente ou sur une bande de doublis de toiture. Quant à la deuxième, elle est posée au niveau de l’égout du toit, c’est-à-dire sur la partie inférieure du versant de la toiture. Cette dernière est toutefois déconseillée dans l’hypothèse où la construction se trouve en limite de propriété. Ainsi, dans les deux cas, la pente doit être supérieure ou égale à cinq millimètres par mètre.

À l’opposé des chéneaux qui sont généralement posés sur une fonçure, les gouttières sont portées par des crochets, et ceci de manière discontinue.

L’entretien de la gouttière

Comme pour la toiture, les gouttières sont aussi, en plus des eaux de pluie, en contact avec les polluants et diverses autres agressions climatiques comme le vent, la chaleur, le froid, etc. De ce fait, il se peut qu’après un laps de temps et des expositions prolongées, elles se retrouvent en état de détérioration. Selon la nature et l’ampleur des dégâts, des mesures préventives et curatives devront être prises, comme le nettoyage, le dégraissage, le remboitement, le remplacement, etc.

Laisser un commentaire

Fermer le panneau