Le paysagiste est à la fois un technicien est un artiste des espaces verts. L’architecte paysagiste, quant à lui, étudie les sols, et c’est à lui que l’on fait appel dans le contexte d’un projet immobilier à construire. Vers qui vous tournez pour aménager votre terrain ? Voici 5 conseils pour choisir votre jardinier paysagiste.

Quelle est la différence entre un paysagiste et un architecte paysagiste ?

Même si les deux expressions se ressemblent, les métiers sont complètement différents :

  • Le paysagiste est un jardinier avec un haut niveau d’études (BTSA aménagements paysagers qui correspond à un Bac +2/3). Il donne des conseils sur les associations de plantes, de fleurs, de fruits selon la qualité et la structure du terrain à planter. Il dirige les travaux, réalise votre projet en l’adaptant au jardin. Il peut tout à fait effectuer ou diriger les travaux, c’est avant tout un jardinier.
  • L’architecte paysagiste est un paysagiste ayant suivi encore plus d’études. Il est géologue, botaniste, architecte en même temps. Il travaille sur plan (3D) et n’est que très rarement sur le terrain, c’est un homme de bureau. Les grands projets immobiliers (entreprises, immeubles, centres commerciaux…) incluent automatiquement le recours à un architecte paysagiste.

5 conseils pour choisir votre paysagiste

Comme dans tous les métiers, certains paysagistes sortent du lot. Pour laisser votre terrain entre ses mains, vous devez avoir confiance en celui que vous avez choisi. Voici quelques recommandations d’Hervé Michel, paysagiste et fondateur du site Atep.​:

Le site Internet du paysagiste en question

Il n’est pas rare qu’un paysagiste dispose d’un site à son nom. On peut y visionner des photos de ses réalisations. Vous évaluez mieux ses capacités, la transformation des lieux grâce à des prises de vue avant/après. Vous avez la possibilité de demander une visite et un devis en ligne.

Les avis sur Internet

Recherchez le nom du paysagiste auquel vous associez le mot « avis ». Vous avez accès à plusieurs sites, dont le sien s’il possède cette rubrique. Si de nombreux avis sont défavorables, choisissez un autre paysagiste. Nous ne disons pas qu’il faut prendre comme argent content les avis sur internet, mais ils donnent quand même une indication globale (surtout s’il y a beaucoup d’avis).

L’annuaire des artisans

De nombreuses communes offrent un annuaire des artisans à ses habitants chaque année. Vous y trouvez leurs coordonnées, ils sont près de chez vous, donc faciles à contacter. Ils peuvent se déplacer rapidement pour évaluer le travail à effectuer et vous proposer un devis. Cela vous permet aussi de situer la concurrence près de chez vous.

La visite de jardins aménagés

Beaucoup de jardins vous entourent. Tous n’ont pas eu la visite d’un professionnel ou juste celle d’un jardinier apportant quelques conseils. Le travail d’un paysagiste est reconnaissable, rien n’est laissé au hasard. Chaque essence, parterre, allée est pensée pour créer une belle harmonie.

Renseignez-vous sur le nom des paysagistes ayant travaillé sur les lieux que vous avez appréciés. Vous pouvez suivre les étapes de certains travaux d’aménagement de jardins ou de parcs, si vous n’êtes pas trop pressé… Vous vous ferez une meilleure idée des capacités du paysagiste concerné.

Il doit vous écouter

Avant de faire appel à un paysagiste, vous devez imaginer votre jardin. Tout est réalisable, mais selon la nature du terrain, des complications peuvent alourdir considérablement la facture. Le paysagiste doit écouter et prendre en considération votre besoin, mais aussi vous conseiller au mieux. Il doit garder l’idée générale et certains détails que vous lui soumettez pour vous proposer un projet réalisable au meilleur coût.

Définir son projet

Même si vous n’êtes pas paysagiste ou architecte paysagiste, vous avez une bonne idée du résultat que vous attendez de votre terrain :

  • Jardin japonais : des arbustes colorés, un plan d’eau avec un petit pont, un banc dans un endroit ombragé pour se relaxer.
  • Jardin changeant de couleurs : des parterres de fleurs avec plusieurs plantations fleurissant les unes après les autres. Les premières fanent lorsque les suivantes apparaissent, laissant place à d’autres couleurs.
  • Jardin avec piscine : une piscine en kit ou à filtrage naturel se fondant dans le paysage est un gros projet. Plusieurs corps de métiers entent en jeu.
  • Jardin bio-diversifié et éco-responsable : loin d’être laissé en friche, le jardin basé sur la biodiversité utilise le pouvoir des fleurs et plantes sauvages au service des plantations décoratives et potagères. Vous évitez les insecticides, les engrais et autres produits chimiques, vous n’utilisez que les éléments offerts par la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *