Pourquoi relooker son mobilier alors qu’on peut en acheter de nouveaux ? En quelques coups de peinture et de marteaux, il vous sera possible de réutiliser de vieilles choses moches et les customiser à votre façon !

On apprécie la recup par rapport au fait qu’elle nous permet de redonner une seconde vie à de vieux meubles. Il peut s’agir de la table de chevet, de l’armoire, du buffet, d’une commode, ou d’un meuble TV.

Voici des DIY que vous pouvez suivre !

Relooker ses meubles anciens étape par étape

La peinture

Pour relooker un meuble ancien, l’option la plus simple est la peinture. Mais encore faut-il procéder au nettoyage à l’acide de soude ou au vinaigre blanc. Ensuite, vous effectuerez un léger grainage avant de peindre. 

Les finitions dépendront de la décoration de votre maison. Pour les armoires ou les choses, le beige, le taupe et le blanc sont les meilleures teintes.

Le rajout d’accessoire

Si vous voulez effectuer un relooking de vos mobiliers de cuisine, l’accessoirisation est idéale. Pour cela, vous pouvez équiper les poignées, rénover les portes ou encore agencer des planches d’acier sur mesure. 

Le cas spécifique de la rénovation d’un meuble en bois

Décaper le bois

Pour décaper un meuble ancien en pin, en bois massif laqué, en chêne ou encore en teck, il faut respecter certaines consignes. 

  • L’endroit doit être bien frais et aéré ;
  • Porter des protections ;
  • Démonter le meuble (tiroirs et portes) ;
  • Commencer par le bas en frottant avec une spatule et un grattoir ;
  • Appliquer le décapant spécial meuble.

Le ponçage pour le meuble relooké

Avant le ponçage, il faut bien choisir le grain des abrasifs pour le meuble relooké. Il vous faudra ensuite effectuer l’opération dans un mouvement régulier, en suivant le sens des fibres du bois.

La teinture

Vous pouvez choisir d’adopter un effet vieilli tout comme moderniser votre meuble. Dans tous les cas, il faut qu’elle s’adapte à la décoration maison.

Les avantages de relooker un meuble soi-même

La récup, on apprécie par rapport au fait qu’elle nous permet de redonner une seconde vie à de vieux meubles. Il peut s’agir de la table de chevet, de l’armoire, du buffet, d’une commode, d’un meuble TV, ou encore d’une coiffeuse.

Une action écologique et économique

Redonner vie à un meuble TV ou encore à un vaisselier, permet de rallonger sa durée de vie. Cela vous évitera d’apporter des polluants chez vous ou encore d’utiliser des ressources non recyclables. Aussi, en restaurant votre belle coiffeuse ou votre tabouret, vous refuserez de suivre le diktat de la surconsommation et du « tout jetable ». 

Si vous effectuez l’art-déco de vos mobiliers vous-même, vous ne dépenserez pas plus que d’acheter un meuble neuf. Vous privilégierez la réutilisation

Sauvegarder le patrimoine familial

Décorer son petit meuble ou encore aménager son étagère, c’est avant tout œuvrer en faveur de la sauvegarde du patrimoine de votre famille. Vous garderez des souvenirs d’antan, d’autant plus que ces meubles ont une importante valeur familiale. 

Aussi, vous contribuerez à sauvegarder le patrimoine et le savoir-faire français. Vous conserverez de très belles pièces dans votre maison. 

Avoir une pièce unique chez soi

En relookant vos fauteuils, votre table basse ou encore vos chaises, vous bénéficierez d’une déco unique. Vous personnaliserez son apparence jusqu’au bout et vous pouvez même vous permettre de petites fantaisies afin que le tissu d’ameublement soit plus authentique.

Se faire plaisir avant tout

Vous vous demandez si le fait de relooker vos meubles en vaut le coup ? S’il ne vaut mieux pas se rendre dans un magasin de brocante ? Il faut préciser que relooker un meuble par un pro vous coûtera la même chose que d’acheter un mobilier neuf de moyenne gamme.

Le faire soi-même vous permettra de faire des économies sur la main d’œuvre et sur le budget. En plus, vous en profiterez pour développer votre créativité et pour occuper vos mains. Vous éprouverez de la fierté en redonnant vie à vos meubles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *