Avez-vous des projets de construction ou de rénovation de maison en vue ? Tant qu’à investir, pensez à opter pour les solutions les plus pratiques, mais aussi les plus esthétiques. Miser sur la qualité est possible, si vous vous en donnez les moyens. Pour ce qui est de vos sols, par exemple, le parquet contrecollé semble être l’idéal. Ce matériel particulier a bien des avantages, dont la robustesse et l’esthétisme. 

C’est quoi le parquet contrecollé ? 

Pour réellement en connaitre toutes les propriétés, il est conseillé de se tourner vers un spécialiste du parquet contrecollé. Cependant, voici quelques précisions qui pourront vous aider à comprendre ce que c’est. Sachez d’abord que le contrecollé peut être considéré comme étant la version haut de gamme des revêtements de sol. Sa constitution lui confère une longévité qui se retrouve rarement chez les autres types de revêtement. Il est essentiellement fait de bois, mais contrairement au parquet massif, il est fait de plusieurs couches. Ce matériel facile à installer offre un résultat de grande qualité.

Quels sont les différents types de parquets contrecollés ?

Le parquet contrecollé se compose de trois couches de bois superposées. Celle qui est visible et sur laquelle on marche est faite de bois noble. Elle confère une esthétique parfaite à l’installation. Ensuite, en dessous, il y a l’âme centrale du parquet. Pour que votre sol reste stable, les sous-couches qui composent cette partie sont essentielles. Et en dernier, il y a le contreparement fixant toutes les couches supérieures. Si cela vous intéresse, les choix qui s’offrent à vous sont le contrecollé multifrise et celui en monolame. Le premier est moins cher, mais n’est pas aussi beau que le second. En effet, ce dernier ressemble à s’y méprendre au parquet massif. 

Comment laver le parquet contrecollé ?

Sachez que pour plus de qualité, il vous est possible de vitrifier votre parquet contrecollé. Dans ce cas, l’entretien se résume à un petit passage d’aspirateur de temps à autre. Pour les taches tenaces, et une fois par semaine environ, vous pouvez opter pour une serpillière légèrement humidifiée. Dans le cas où ce n’est pas vitrifié, mais huilé, l’aspirateur une fois par semaine reste d’actualité. Si cela ne suffit pas, un balai microfibre et du savon noir vous seront utiles. Évidemment, il ne faut jamais imbiber le parquet et il faut opter pour un dosage léger de produit. Enfin, si c’est ciré, le balai microfibre à lui seul devrait suffire plus l’application d’une couche de cire une fois par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *