D’une beauté intemporelleles créations du fameux Georg Jensen ont inspiré plus d’une génération de stylistes. Qui est cette légende dans le secteur du stylisme ?

Son enfance

Né le 31 août 1866 à Raadvad, depuis sa petite enfance, Georg Jensen aimait passer son temps à observer la nature. Il était particulièrement intéressé par les arbres, les libellules, les scarabées et les musaraignes. C’était un grand rêveur, rempli d’imaginations.

A l’âge adulte, il s’installe à Copenhague pour exercer en tant que bijoutier et devient un homme célèbre.

Le Danois était très fier de son village natal, il disait souvent qu’il ne pouvait y avoir un meilleur endroit pour stimuler l’imagination d’un enfant. Il s’en est même inspiré dans son choix de carrière. Il a donc décidé de tracer sa route dans le domaine artistique.

Sa formation

Le fameux Georg Jensen a suivi plusieurs formations différentes depuis ses 12 ans. Il a débuté comme apprenti dans la fonderie où travaillait son père, puis chez un orfèvre à Copenhague. Il a également suivi des cours de dessin, avant d’étudier dans une Ecole technique. Plus tard, il intégra l’Académie royale des arts, poussé par un professeur convaincu de son talent et de son potentiel, lorsqu’il lui a montré ses sculptures. Il obtient alors son diplôme à l’âge de 26 ans. En ces temps, son œuvre « Le moissonneur » était déjà exposée dans des musées à Copenhague et à Munich.

Sa carrière

Pendant de longues périodes, Jensen jongla entre plusieurs métiers. Il consacrait ses journées à faire des travaux. Ainsi, le jour, il créait des pièces pour une société de céramiques et la nuit, il sculptait des bijoux et se formait à la poterie. Il était donc à la fois sculpteur, peintre, écrivain et architecte.

Dévoué et talentueux, il réussit à faire découvrir ses pièces et obtient une vraie place dans le monde de la bijouterie à 38 ans. Le bijoutier, pour des raisons esthétiques préférait l’argent à l’or. Il lança alors sa première exposition de bracelets, de broches, de boucles de ceintures et de peignes au musée des Arts décoratifs de Copenhague. Cette première fût pour lui un vrai succès car il a attiré un bon nombre de visiteurs. Avec des créations uniques et innovantes, il a su mettre en valeur la beauté de l’argent. Sa carrière lancée, il ferma la porte aux travaux de son atelier pour reconstituer son stock.

Son style

Georg Jensen, dans ses créations, avait un style assez particulier, partagé entre la simplicité et le raffinement. Pour confectionner ses bijoux, à la place des pierres précieuses, il utilisait des améthystes, des agates, des écailles, du corail, d’ivoire ou encore de lapis-lazuli.

Son énorme succès en Allemagne et dans d’autres pays européens lui donna encore plus l’envie de collaborer avec des créateurs très modernistes comme son beau-frère Harald Nielsen ; qui deviendra par la suite le directeur artistique de la firme après son décès. Le célèbre Georg Jensen avait laissé à ses collaborateurs toute la liberté et les créditait des pièces qu’il créait.

En revanche, le style de sa maison n’est pas resté le même. Il est passé du design scandinave à la vente des meubles de la verrerie ou la porcelaine. Il était toujours en quête de nouveauté. De nombreuses lignes qu’il a créées avec ses collaborateurs sont encore en vente à nos jours.

Son succès et son influence

En 1918, plus de 125 salariés ont trouvé leur place dans la firme Georg Jensen. Il ouvrit alors des boutiques à Londres et Paris. Et en 1924, il s’installa à New York pour travailler en solitaire, période durant laquelle sa marque remporte le Grand Prix des foires mondiales de Paris, Barcelone et Bruxelles.

Il faut savoir que depuis sa mort, en 1935, près de 70 designers se sont inspirés de ce géant du stylisme et n’ont cessé de faire évoluer son héritage tout en restant fidèles à son esprit. Ces design se retrouve partout et son devenu intemporel. Cela se reflète principalement dans la Boutique danoise, à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *