Découvrez nos conseils pour faire des économies d’énergie

Découvrez nos conseils pour faire des économies d’énergie

Les économies d’énergie ont de multiples vertus. D’abord, elles permettent à chacun de dépenser moins d’argent. Ensuite, et peut-être surtout, elles sont bénéfiques pour notre environnement, en contribuant à une limitation du réchauffement climatique. Et comme un moindre recours au chauffage l’hiver et à la climatisation l’été est aussi bon pour la santé, pourquoi ne pas faire le nécessaire dès maintenant ?

Économiser l’énergie en adoptant de nouvelles habitudes

À chaque pièce ses économies. Que ce soit dans la cuisine, la salle de bain, le salon ou les chambres à coucher, il est tout à fait possible de changer ses habitudes pour consommer moins d’énergie. Les efforts à faire sont souvent minimes, contrairement aux économies potentielles. Baisser la température ambiante de 1°C permet ainsi de diminuer de 7 % sa facture. Selon les spécialistes, la température idéale dans un salon ou une salle à manger est de 19°. Dans les chambres à coucher, il est même possible de descendre à 16°. En plus des économies, cela permet de réduire les éventuels maux de tête, mais aussi les rhinites ou les rhumes. L’air asséché par les appareils de chauffage est en effet mauvais pour la santé. L’éclairage génère également une importante consommation d’énergie, alors pourquoi laisser la lumière allumée dans les pièces vides ? Pour celles et ceux qui ne conçoivent la vie domestique que brillamment éclairée, il y a heureusement les ampoules à basse consommation, les LED en particulier. Non seulement elles consomment incomparablement moins que les anciennes ampoules, mais elles durent beaucoup plus longtemps. Brancher les appareils électriques, comme les box Internet, sur des prises multiples permet de ne pas les laisser en veille en permanence. On peut aussi décongeler régulièrement son réfrigérateur, une opération qui améliore ses performances tout en allégeant sa consommation d’électricité.

Faire des économies d’énergie en isolant son domicile

Une meilleure isolation de son logement est également synonyme de moindres dépenses. Pour ce faire, et selon que l’on habite un appartement ou une maison, il est possible d’apporter de nombreuses améliorations. Il est tout d’abord recommandé de changer ses vieilles fenêtres pour des modèles à doubles ou triples vitrages. Grâce à elles, le froid ne pénètre plus, la chaleur ne s’enfuit plus non plus, tandis que la fraîcheur intérieure est préservée lors des épisodes de grosses chaleurs, de plus en plus fréquents. Résultat : on allume moins — ou moins fort — son chauffage l’hiver et on se passe de climatisation l’été. Si ces nouvelles fenêtres ne suffisent pas pour diminuer la facture de chauffage, peut-être est-il alors nécessaire de faire isoler ses sols, ses murs, voire ses combles si l’on habite une maison. On estime en effet que des combles mal isolés sont responsables de 30 % des déperditions de chaleur, les murs de 20 % et les sols et sous-sols de 10 %. Les économies potentielles sont par conséquent très importantes, d’autant qu’il existe encore de nombreuses autres améliorations à apporter pour consommer moins d’énergie et dépenser moins d’argent. Quels que soient les travaux d’amélioration à mener, il est nécessaire de faire appel à des professionnels RGE — pour Reconnus Garant de l’Environnement — habilités à les effectuer dans les règles de l’art.

Dépenser moins d’énergie en changeant de chaudière ou de chauffage

Chaudières et appareils de chauffage doivent être régulièrement entretenus. La révision annuelle d’une chaudière par un professionnel agréé est ainsi obligatoire. Cette intervention est bénéfique en termes de sécurité, mais aussi de performances, puisqu’une chaudière bien entretenue consomme en moyenne 10% d’énergie en moins. De même, il préférable de ne pas régler la température de l’eau chaude sanitaire au-dessus de 55 ou 60° C. Cela évite les brûlures et diminue la consommation de gaz ou de fioul. Les radiateurs thermiques quant à eux doivent être purgés avant l’hiver pour optimiser leur fonctionnement. Si la chaudière et l’installation de chauffage sont malgré ces mesures trop anciennes, il est sans doute nécessaire de les remplacer. Les équipements de nouvelle génération — pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, chaudières hybrides ou à condensation, chauffage électrique à inertie, etc. — sont, à l’image des nouvelles ampoules, à la fois plus performants et plus économes. Lorsque l’on sait que le chauffage et la production d’eau chaude représentent environ 70 % de la consommation totale d’énergie d’un logement, on comprend que le remplacement de vieux appareils énergivores et peu performants par leurs équivalents dernier-cri est tout sauf secondaire.

Les dépenses contraintes d’énergie occupent une place de plus en plus importante dans le budget des ménages, en France mais aussi dans nombre de pays étrangers. Gaz, fioul ou électricité, le prix de l’énergie ne cesse de grimper et il y a peu de chance pour que cette tendance s’inverse à l’avenir. Faire en sorte de limiter sa consommation d’énergie est, partant, le moyen le plus efficace de limiter ses dépenses. La bonne nouvelle est que les solutions sont nombreuses aujourd’hui pour y parvenir.

Laisser un commentaire

Fermer le panneau