Poêle à pétrole, à gaz ou à granulés : lequel choisir ?

Poêle à pétrole, à gaz ou à granulés : lequel choisir ?

Autrefois considéré comme un simple appareil d’appoint, le poêle est aujourd’hui l’équipement principal pour chauffer toute une habitation. Mais encore faut-il choisir le bon type de poêle car l’efficacité de cet appareil dépend avant tout de la performance de la combustion. Poêle à pétrole, à gaz, à granulés, poêle électrique sont autant de variantes qu’il faut connaître pour trouver celle qui répond à vos besoins. Alors, quel poêle choisir sur la base des critères de performance, de confort et d’esthétique ? Réponses dans cet article.

Le poêle à bois

Le fonctionnement du poêle est simple : c’est la combustion des granulés qui chauffe l’air froid entrant par le bas du foyer et ressortant chaud par le haut. Tout au long de la combustion, le foyer chauffe par rayonnement l’air ambiant, tandis que le niveau de l’arrivée d’air permet d’ajuster l’intensité du chauffage. De son côté, le conduit d’évacuation favorise une aspiration naturelle pour optimiser le rendement l’appareil.

Le poêle à bois présente plusieurs avantages :

  • un combustible pas cher ;
  • un appareil écologique grâce à une énergie renouvelée par la photosynthèse ;
  • un appareil éligible aux aides de l’État pour la rénovation énergétique ;
  • différentes formes et finitions pour s’adapter à tous les styles d’intérieur.

Le poêle à bois présente, néanmoins, quelques inconvénients, comme :

  • la nécessité de recharger plusieurs fois le poêle à moins de posséder un foyer de masse ;
  • la nécessité d’installer un système d’évacuation des fumées ;
  • la nécessité de prévoir un espace de stockage pour l’hiver.

Le poêle à granulés

Le principe de fonctionnement du poêle à granulés est le même que celui du poêle à bois, sauf qu’il utilise des granulés de bois. Issus des déchets de bois, les combustibles se vendent dans des sacs ou encore en vrac. Il suffit de placer les pellets dans le foyer qui, à son tour, brûle les granulés pour produire de la chaleur.

Le poêle à granulés a, quant à lui, plusieurs points forts :

  • son rendement va de 80 à 85% ;
  • son système de recharge automatique permet une autonomie de 2 jours, contrairement au poêle à bûches ;
  • le poêle à granulés tire parti des avantages du bois, une source d’énergie écologique et renouvelable ;
  • l’appareil est éligible aux aides de l’État.

Cependant, puisqu’il s’agit d’un système mécanique de chauffage, le poêle à granulés consomme de l’électricité. De plus, l’appareil est beaucoup plus cher que le poêle à bûches, et il en va de même pour ses combustibles, plus onéreux que les bûches. Enfin, côté esthétique, de nombreux ménages préfèrent de loin le poêle à bûches qui offre différentes possibilités esthétiques.

Le poêle à pétrole

Il existe trois modèles de poêles à pétrole :

  • le modèle à simple combustion ;
  • le modèle à double combustion ;
  • et le modèle électronique qui possède un brûleur à injection électronique afin de favoriser la répartition de la chaleur ;

Le poêle à pétrole a plusieurs atouts pour s’imposer dans les ménages :

  • un coût abordable ;
  • une installation simple et rapide ;
  • un système de chauffage rapide.

Toutefois, cet appareil est bien connu pour l’odeur de son combustible, le pétrole. De plus, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone ne sont pas négligeables. Côté prix, vous pouvez consulter ce comparatif sur les poêles à pétrole avant de choisir votre appareil.

Le poêle à gaz

Qu’il fonctionne au butane ou au propane, le poêle à gaz offre plusieurs avantages :

  • un chauffage continu grâce au système de combustion ;
  • pas besoin d’espace de stockage, une bouteille étant suffisante pour conserver le gaz ;
  • un large choix en matière d’esthétique et de finitions (certains modèles possèdent l’effet « feu de cheminée » qui rend réaliste le chauffage).

Malgré ces différents avantages, on note tout de même quelques inconvénients pour le poêle à gaz :

  • l’achat d’un poêle à gaz n’est pas subventionné par l’État ;
  • le prix du gaz tend à varier largement ;
  • le gaz est un combustible polluant.

Laisser un commentaire

Fermer le panneau